Conseils


Avec quoi chante-t-on ? PDF Imprimer Envoyer

le chant et sa science

Avec son cœur répondit Reynaldo HAHN ; C'est la boutade d'un poète !

De tous les Arts, il est le plus subjectif.

La voix la mieux éduquée n'obéit jamais comme l'archet du violoniste ou les doigts du pianiste.

Le chanteur n'a aucun repère tactile ou visuel.

Lire la suite...
 
La pédagogie vocale PDF Imprimer Envoyer

La pédagogie du chant comporte de nombreux paradoxes.

Il faut un enseignement différent pour chaque sujet,car aucun instrument vocal n'est le même, puisqu'il est fonction de la variété des individus, se rapportant aux caractéristiques physiques de chacun.

Donc,le professeur ne joue jamais du même instrument que l'élève.

Il doit, en outre, s'appliquer à communiquer avec celui-ci, car le cours comporte au moins 50% de psychologie.

A l'aide de ses connaissances, il assure à l'élève le développement de la voix,en étendue, en intensité et en qualité, l'organisation des réflexes des mécanismes du chant, un maximum de souplesse et de virtuosité, un apprentissage des styles musicaux de toutes les époques de la musique vocale, une diction et une pratique des langues dans lesquelles on chante, une disponibilité aux sollicitations expressives qu'exige la musique.

Lire la suite...
 
L'influence des castrats PDF Imprimer Envoyer

L'influence des castrats à la base de la suprématie italienne

L'Italie fut de tous temps la patrie du chant, et le rôle des compositeurs et chanteurs italiens fut fondamental.

Durant plus de deux siècles ( XVII et XVIIIème siècles )les Castrats vont régner en maître.

Aucun interprète ne pouvait rivaliser avec eux.

Ceci pour deux raisons essentielles :

Lire la suite...
 
L'exception francaise PDF Imprimer Envoyer

Les caractéristiques d'une langue peu propice au chant, excusent-elles la vieille réserve contre l'exubérance vocale italienne ?

Toujours est-il qu'au XVII ème siècle, on se targue déjà de style et de vérité dramatique, et l'Opéra français devient le genre noble.

Louis XIV fait appel pourtant au talent d'un florentin, Jean-Baptiste LULLY.

Celui-ci devient alors le créateur du chant français. Collaborateur de MOLIERE, il amplifia par la musique les accents naturels du vers,créant ainsi la déclamation lyrique française sorte de récitatif où la tragédie,en butte à la grandiloquence, l'emporte sur la vocalité.

Il créa donc la Tragédie lyrique où prédominait la déclamation chantée.

Lire la suite...
 
Les écoles nationales PDF Imprimer Envoyer

Avant Mozart, le grand opéra allemand n'existait pas.

La voix féminine lui doit beaucoup car, pendant longtemps, personne n'osa écrire aussi aigu et aussi grave que lui, ni briser en quelque sorte la ligne mélodique par de grands intervalles.

Et surtout, sans la prodigieuse fusion des styles qu'il avait opérée, il n'y aurait peut-être jamais eu de BEETHOVEN, ROSSINI ou VERDI.

L'école de chant allemande pouvait enfin trouver son répertoire avec la création de "l'Enlèvement au sérail", le Singspiel est né (opéra-comique allemand avec dialogues parlés).

Carl Maria Von WEBER au XIX ème siècle créa l'opéra romantique allemand, avec le "Freischütz".

Lire la suite...
 
Plus d'articles...
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 2 de 3
  • Dernières News
    Ulti Clocks content
  • Les plus Lus
  • Venir chez nous...

    Votre Addresse

    Votre Localité

    Votre Code Postal

    Votre Pays