Avec quoi chante-t-on ? PDF Imprimer Envoyer

le chant et sa science

Avec son cœur répondit Reynaldo HAHN ; C'est la boutade d'un poète !

De tous les Arts, il est le plus subjectif.

La voix la mieux éduquée n'obéit jamais comme l'archet du violoniste ou les doigts du pianiste.

Le chanteur n'a aucun repère tactile ou visuel.

Son instrument fait partie de lui-même,et il en est le propre instrumentiste.

Ce sont essentiellement avec des renseignements auditifs et sensoriels que se guident Maître et élève.

Le danseur qui partage avec le chanteur, le fait que son instrument soit son corps, peut, quant à lui, contrôler dans le miroir, le mouvement et la grâce de celui-ci.

Le chanteur doit d'abord reconsidérer ses sensations auditives.

Le son est,en effet, perçu différemment par celui qu' il émet,et par celui qui le reçoit.

En entendant pour la première fois notre voix sur un enregistrement, nous avons quelque peine à nous reconnaître.

Les fréquences graves ont une diffusion circulaire, c'est à dire que la partie la plus grave dusonest perçue directement par voie aérienne, par le chanteur.

Tous les formants aigus du son,en revanche, diffusent celui-ci verticalement, par rapport à l'oreille.Ce qui explique que le chanteur les entende seul.

Il en a la perception,par conséquent,par le canal osseux.

Il faut savoir que la fréquence des vibrations des cordes vocales, augmente avec la hauteur du son.

Quand la glotte s'ouvre et se ferme 440 fois par seconde, on émet ainsi le « LA » du diapason, de fréquence 440 hertz.

Le Chanteur développe un système de sensations, fondé sur une sensibilité très fine, aux perceptions intérieures à son propre corps.

Il mémorise les dites sensations musculaires, et vibrations associées aux sons qu'il émet.

Ces sensations musculaires, sur le degré de contraction ou de relâchement des muscles intervenant dans la respiration, s'accompagnent de l'ouverture de la gorge, du soulèvement du voile du palais, de l'ouverture de la mâchoire, de la position de la langue, et enfin de la posture du corps, souple et dynamique.

Nul ne peut produire que les sons qu'il imagine.

Les "Sourds et muets" sont muets parce qu'ils sont sourds.

Plus l'imagination sonore d'un chanteur est grande, plus sa palette vocale est riche, car on chante avec son cerveau.

La coordination des multiples éléments physiques et intellectuels se fait simultanément pendant la phonation.

Le rôle des résonateurs est fondamental,la voix humaine serait bien peu de choses sans ceux-ci, car ils amplifient une fréquence particulière, la fréquence de résonance.

Le timbre est inné. L'intensité du son est due à la pression du souffle, et le travail de l'appui représente 50% de la réussite.

On peut d'ailleurs imaginer qu'il agit comme l'archet sur les cordes du violon.

La respiration au repos est un acte réflexe.

Le chanteur bannit la respiration claviculaire (dite "haute") et opte pour l'inspiration costo-diaphragmatique, qui abaisse fortement le diaphragme, puis il relâche le ventre,tout en ouvrant les six dernières paires de côtes, et surtout les cotes dites "flottantes" : les deux plus basses.

Enfin,pendant la phonation, il appuie sur son diaphragme, vers le bas, comme sur la pédale d'un harmonium,afin de contrôler la pression du souffle nécessaire aux exigences de la phrase chantée.

Autrefois, on testait le souffle du chanteur, en plaçant une bougie devant sa bouche pendant qu'il chantait ; celle-ci ne devait pas s'éteindre, car tout l'art du chant consiste dans le dosage de l'expiration.

A tout cela,il faut encore ajouter le fait que le chanteur doit être doté d'une excellente oreille musicale, et d'une grande mémoire de cette oreille.

Il ne peut reproduire que les sons qu'il entend d'abord dans son oreille interne, on pourrait dire qu'il les imagine donc, dans leur hauteur,dans leur intensité, dans leur couleur et dans leur expression.

A cela, ajoutons encore l'apprentissage ou la phonétique des langues,dans lesquelles il chante, et sans oublier le plus important : la Musique, donc le solfège !

Puis,il faut poser la voix,c'est à dire la placer.

Pour un chanteur, la connaissance d'une technique, permettant la bonne émission et le contrôle de sa voix, est aussi important que la voix proprement dite.

Une voix est nécessaire pour chanter.

Tant mieux,si elle est belle,forte ou agile !

Mais il faut la travailler beaucoup avant de prétendre au titre de"Chanteur".

Il est essentiel d'ajouter à tous ces éléments techniques, une excellente mémoire car tout est chanté par cœur et une santé de fer, car le chanteur est un athlète, en quelque sorte, qui doit vivre comme tel, sans oublier les précautions qu'il doit prendre afin de préserver un instrument qui réagit à de multiples facteurs physiques : depuis le simple refroidissement, jusqu'à l'hygiène de vie, le régime alimentaire, le sommeil, la modération de l'utilisation de sa voix parlée, outre l'interdiction de fumer, l'impossibilité de respirer la fumée des autres etc... et les facteurs psychologiques qui influent sur son moral, donc sur son expression.

Quant à l'exercice quotidien, c'est à dire le travail musculaire à l'aide de vocalises adaptées à son instrument, il est toujours suivi de la préparation des partitions et des rôles en cours de réalisation.

 
  • Dernières News
    Ulti Clocks content
  • Les plus Lus
  • Venir chez nous...

    Votre Addresse

    Votre Localité

    Votre Code Postal

    Votre Pays